Fonctionnement de l’imprimante 3D

Imprimante 3D, comment ça marche ? En effet, pour espérer bien utiliser cette machine révolutionnaire, il faut bien savoir connaître son fonctionnement, qui se regroupe en 3 procédés qui sont l’impression 3D par dépôt de matière, le durcissement grâce à la lumière et l’agglomération par collage. Ce processus fonctionne grâce à l’entassement des couches de matières suivant les coordonnées d’un fichier 3D. Cependant il y a une différence entre ces 3 procédés et elle concerne la méthode de dépôt et de traitement de ses couches, et le type de matériau utilisé.

Ainsi, le professionnel ou le particulier aura besoin d’une imprimante 3D, de consommable comme les filaments ou poudres, d’un fichier 3D au format OBJ ou STL, d’un logiciel cutting ou slicing afin de trancher le fichier pour ensuite transmettre les informations à l’imprimante, et d’un ordinateur.
La façon d’exporter les fichiers dépend de la marque de l’imprimante qui va de la carte SD au wifi et au câble USB.

Les possibilités d’impression 3D sont quasi-infinies. Tout objet ayant une forme peut être reproduit sur une imprimante 3D, et cela quel que soit la technologie utilisée, FDM, SLA, etc. C’est au niveau de la qualité de que tout diffère. En citant quelques exemples, la médecine se sert de l’imprimante 3D pour concevoir des prothèses sur mesure, dans l’architecture, l’imprimante 3D est un must pour réaliser des idées de maquette, dans l’éducation : les étudiants sont amenés à utiliser une imprimante 3D pour concevoir leurs prototypes pour les exposés, etc.